Harcèlement scolaire : « le » documentaire à voir

Le harcèlement scolaire, cela nous concerne tous. Au moins 10% des élèves touchés chaque année en France (plus de 1,2 million d’enfants et adolescents). Des impacts psychiques et/ou physiques très graves sur chaque enfant, chaque famille, allant du profond mal-être au suicide. Pour mieux comprendre et parce que ce sont eux qui en parlent le mieux, regardez ‘Souffre-douleurs, ils se manifestent‘, un documentaire d’Andrea Rawlins-Gaston (agence CAPA) qui laisse la parole à 6 jeunes ainsi qu’à plusieurs parents. Des témoignages essentiels pour informer et alerter, mobiliser, prévenir et protéger. C’est éprouvant, choquant mais nécessaire tant cela dépasse ce que l’on peut imaginer. Tant c’est urgent et vital. Chacun de nous est un maillon de la chaîne et peut agir.


DEUX NUMÉROS ANONYMES ET GRATUITS
POUR TOUS
Deux numéros d’urgence sont à contacter/transmettre. Vous y trouverez écoute, réponses et orientation vers les acteurs proches de chez vous.
– Le 3020 : vous êtes victime de harcèlement scolaire ou témoin, avez un enfant, un ami, un proche, un élève concerné : dès le premier acte subi, au moindre doute, appelez le 3020, un numéro d’appel anonyme et gratuit (du lundi au vendredi de 9h à 20h)
– Le 0800 200 000 : en cas de cyber-harcèlement

S’INFORMER ET AGIR
Vous êtes scolarisé et vous souhaitez devenir ambassadeur dans votre collège ou votre lycée : infos auprès de vos enseignants, CPE, responsable d’établissement et sur https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/devenir-ambassadeur-au-lycee/
– Vous souhaitez en savoir plus, faire intervenir une association, organiser un atelier sensibilisation, vous former… : informations, guides, outils de sensibilisation sur nonauharcelement et via le site du Conseil de l’Europe.


À  savoir : le harcèlement scolaire, ce sont des insultes, humiliations, coups, rumeurs, mises à l’écart infligés à un élève de façon répétée, le plus souvent sur une longue période, de la part d’un ou plusieurs autres élèves. La loi punit le harcèlement scolaire, mais aussi les violences scolaires et la provocation au suicide.

Syrie : L’appel de Raphaël Pitti

À écouter en intégralité.
Syrie : Raphaël Pitti, médecin humanitaire et ancien médecin militaire, entre autres, rappelle à nouveau l’urgence d’agir : « La population est affamée, des enfants meurent, tous les crimes de guerre ont été perpétrés en Syrie. Le peuple syrien souffre depuis 7 ans. Chacun fait sa guerre sans se préoccuper de la population. Nous sommes devant une crise humanitaire d’une terrible horreur. Et je suis encore effondré devant l’absence et le silence du monde libre par rapport à ce qui se passe. »

> À lire aussi sur ce blog : Paroles d’enfants syriens

Un seul combat : la paix !

 » La paix est le seul combat qui vaille d’être mené. Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison. » – Albert Camus (Combat)

L’horreur, tous les jours quelque part dans le monde. À quand des manifestations mondiales pour plus de paix et d’égalité ?! Tout ce qui se passe ailleurs a eu, a et aura des répercussions sur tous : on ne peut plus rester autocentrés !

La guerre, les violences sont toujours le résultat de difficultés non résolues voire causées. Autrement dit, elles sont l’incarnation d’échecs humains, sociaux, politiques, stratégiques, diplomatiques.  Tous les moyens doivent être concentrés sur plus de justice sociale et de respect des droits ; sur la redéfinition des priorités, choix et alliances politiques (plan national et international) qui privilégient aujourd’hui trop souvent le pouvoir, la puissance, la supériorité et la force dans tous les sens des termes en lieu et place du service en faveur du bien commun. Cela vaut pour tous les États à différents niveaux, et plus encore pour les États dits démocratiques dont la responsabilité est d’autant plus importante.

(publié le 29 juin, mis à jour le 15 juillet)

Conflits dans le monde : l’appel du CICR et de l’ONU

L’instabilité ne cesse de s’étendre. Les souffrances augmentent. Aucun pays n’est à l’abri. (…) Devant l’inhumanité flagrante, le monde a montré une paralysie troublante. ”

Exceptionnellement ci-dessous, reprise intégrale de l’appel publié sur le centre d’actualités de l’ONU

« (Genève, 31 octobre 2015) Le Secrétaire-général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, ont lancé un avertissement conjoint sans précédent sur l’impact des conflits actuels sur les civils et demandent que des mesures concrètes et urgentes soient prises face à la souffrance humaine et à l’insécurité.

Les deux hommes ont souligné l’importance de respecter le droit humanitaire international afin de mettre fin au chaos et d’empêcher une aggravation de l’instabilité.

Ils demandent aux États de prendre les mesures urgentes suivantes :
– Redoubler d’efforts afin de trouver des solutions durables aux conflits et mener des actions concrètes dans cet objectif.
– Utiliser, à titre individuel et collectif, tous les moyens à leur disposition pour exercer une influence sur les parties impliquées dans des conflits afin qu’elles respectent le droit, y compris en menant des enquêtes efficaces sur les violations du droit international, en s’assurant que les responsables Lire la suite de « Conflits dans le monde : l’appel du CICR et de l’ONU »