Les temps modernes, suite.3 / Résistance

Suite extraite d’une série de diptyques dont la notion de résistance demeure en filigrane : résistance au temps, aux inégalités, à une peur insidieuse, au conditionnement des esprits… Pour préserver la liberté et la vie, ce qui existe de positif et de joli. Rien n’est jamais acquis, donc tout est possible !

© Virginie de Galzain

Publicités

Les temps modernes, suite.2 / Sécurité

De gauche à droite : I believe in miracles / Trop de sécurité nuit gravement à la liberté ©Virginie de Galzain

La sécurité oui au sens de permettre aux individus de vivre libres, et dans un environnement dans lequel ils ne se sentent pas en danger ni discriminés. Aux dimensions initiales de service public et de protection.

CE, en évacuant les dérives pseudo justicières et vengeresses dont certains se sentent investis de façon préjudiciable et non respectueuse des personnes et des droits* dont ils sont censés assurer la protection et la garantie. Ce, en cessant les hausses de pratiques sécuritaires liberticides synonymes avant tout d’échec de gestion politique des difficultés. En cessant des pratiques violentes*, indignes, sectaires, statistiques au nom de… En donnant les moyens humains nécessaires à ceux qui en sont chargés. J’ai bien dit humains VS matériels aux dommages irréparables.

En privilégiant aussi une information de fond sur les nombreuses réalités de terrain, en lieu et place de focus événementiels non digérés qui stigmatisent, diabolisent ou angélisent tour à tour tel département, tel membre des forces de l’ordre, tel jeune de… Un « changement » de perspective donc.

*POUR RAPPEL "Le code de déontologie de la police et de la gendarmerie 
subordonne l'exercice des missions de police au strict respect de la 
Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, de la Constitution, 
des conventions internationales et des lois."
(source ministère de l'Intérieur)

 

Paris XXI, part 1

Photos (Nikon & films Ilford HP5 Plus)  & montage ©Virginie de GALZAIN

La ville, un espace de vie, de paradoxes, de compositions. Entre réalité et représentation, projection ou désillusions, quelle place l’espace urbain offre-t-il à l’Homme ? Est-il intégration ou désintégration ? Nous renvoit-il à ce que nous sommes ou à ce que nous devrions être ?