Conflits : protégez les civils !

Les civils et les personnels soignants/aidants ne doivent plus être des cibles ni des boucliers !  À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, l’ONU lance à nouveau un appel aux États sur l’urgence de renforcer la protection des civils et de faire respecter leurs droits contre toute forme de violences, exploitations, destructions consécutives aux conflits. Eux et ceux qui les soignent/aident sur le terrain.

Nous pouvons tous participer en signant cet appel sur le site worldhumanitarianday.org/fr. Tout est utile, une signature = une voix, une personne de plus qui s’engage et conforte une mobilisation mondiale qui doit être la plus importante possible pour être efficace.

Un enfant sur 9 vit aujourd’hui dans une zone de conflit

N’oublions pas qu’un enfant sur 9 vit aujourd’hui dans une zone de conflit*, avec tout ce que cela implique comme risque de violences subies, traumatismes psychologiques et physiques, de perdre sa famille, de ne pouvoir aller à l’école ni se faire soigner, d’être enrôlé dans des forces armées, d’être réduit en esclavage domestique ou sexuel, de devoir fuir son pays parfois.

La paix est une urgence mondiale : tout doit donc surtout être fait pour tendre vers elle et prévenir les conflits partout et pour tous.

* source Rapport 2016 Action humanitaire de l’UNICEF pour les enfants

Conflits dans le monde : l’appel du CICR et de l’ONU

L’instabilité ne cesse de s’étendre. Les souffrances augmentent. Aucun pays n’est à l’abri. (…) Devant l’inhumanité flagrante, le monde a montré une paralysie troublante. ”

Exceptionnellement ci-dessous, reprise intégrale de l’appel publié sur le centre d’actualités de l’ONU

« (Genève, 31 octobre 2015) Le Secrétaire-général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, ont lancé un avertissement conjoint sans précédent sur l’impact des conflits actuels sur les civils et demandent que des mesures concrètes et urgentes soient prises face à la souffrance humaine et à l’insécurité.

Les deux hommes ont souligné l’importance de respecter le droit humanitaire international afin de mettre fin au chaos et d’empêcher une aggravation de l’instabilité.

Ils demandent aux États de prendre les mesures urgentes suivantes :
– Redoubler d’efforts afin de trouver des solutions durables aux conflits et mener des actions concrètes dans cet objectif.
– Utiliser, à titre individuel et collectif, tous les moyens à leur disposition pour exercer une influence sur les parties impliquées dans des conflits afin qu’elles respectent le droit, y compris en menant des enquêtes efficaces sur les violations du droit international, en s’assurant que les responsables Lire la suite de « Conflits dans le monde : l’appel du CICR et de l’ONU »