Les enfants invisibles

À découvrir le 20 mai au cinéma, Les enfants invisibles, sept destins d’enfants vus par 8 réalisateurs de renom. L’idée de départ, rendre visible et sensibiliser sur le quotidien pas comme les autres d’enfants du monde, aux quatre coins de la planète.

Enfants soldats (Tanza, de Medhi Charef) ; enfants détenus (Blue Gypsy, d’Emir Kusturica) ; malades (Jesus, Children of America, de Spike Lee) ; victimes de la guerre (Jonathan, de Jordan Scott & Ridley Scott) ; enfants des rues (Bilu & Joao, de Katia Lund) et livrés à eux-mêmes (Ciro, de Stefano Veneruso) soumis à l’obligation de travailler sans pouvoir aller à l’école, orphelins (Song Song & Little cat, de John Woo) ou maltraités, tous ont été projetés malgré eux dans une réalité parallèle avec laquelle ils composent, au jour le jour, leur vie.

enfantsinvisibles_bilu et Joao_katai lundLes enfants invisibles/Bilu & Joao, de Katia Lund

Les sept courts-métrages sont d’une intensité cinglantes – pourvu que vous y soyez sensible -, condensés de vies nous rappelant que les droits et les libertés de centaines de millions d’enfants sont violés chaque jour, réduisant leurs chances de grandir et tout simplement de vivre dans des conditions adaptées à leurs besoins et à leur âge. L’expression subjective d’une réalité insupportable, incarnée par des enfants qui portent en eux une résistance et une capacité d’espoir impressionnantes. On peut discuter ensuite des qualités cinématographiques auxquelles je ne me suis pas attachée ici (et ce n’est pas mon métier).

enfantsinvisibles_tanza_medhi charefLes enfants invisibles/Tanza, de Medhi Charef

À l’origine du projet, la productrice Chiara Tilesi a été soutenue par L’Unicef et le PAM (Programme alimentaire mondial). Une partie des bénéfices seront reversés aux deux agences des Nations-Unies. En marge des 20 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, Les enfants invisibles servira aussi de support pédagogique pour les prochaines actions de l’UNICEF en faveur de l’information, de la promotion et de la défense des droits et libertés de l’enfant.

UNICEF : www.unicef.fr
PAM : http://one.wfp.org/french
Acte films : www.actefilms.fr

Advertisements

2 thoughts on “Les enfants invisibles

  1. Bonjour,

    Je dois animer un débat sur ce film que je n’ai pas encore vu. Pourriez-vous me dire si, dans un de ces films, est montrée la violence éducative ordinaire que subissent 80 à 90% des enfants dans leur famille ou à l’école ? Par violence éducative ordinaire, j’entends le niveau de violence toléré, voire recommandé, pour faire obéir les enfants : gifles et fessées chez nous, bastonnade, coups de ceinture ou autre punition violente dans beaucoup de pays du monde et chez nous il n’y a pas beaucoup plus d’un siècle. Cette violence qui enseigne la violence par l’exemple, ou la soumission à la violence, ce qui n’est pas mieux, peut être considérée comme la cause de la plupart des autres violences parce qu’elle atteint les enfants pendant toutes les années où leur cerveau se forme.

    Si vous pouvez me renseigner, merci !

    Olivier Maurel

    1. bonjour
      merci de votre passage. De mémoire, les 7 courts métrages portent surtout directement sur la violence des situations auxquelles certains enfants sont exposés dans leur vie (guerre, orphelinat, vih) et/ou pour survivre (soldats, travailleurs ambulants, …) en raison de la grande précarité et de la pauvreté.

      Votre question l’est-elle pour tous pays confondus, pour toute situation sociale, économique, géographique et politique ? Est-ce seulement possible et comparable d’ailleurs ?

      Je vous envoie un mail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s