Lee Miller au Jeu de Paume

Jusqu’au 4 janvier 2009, au Jeu de Paume (Paris), se tient une rétrospective inédite, évocation de la vie et de l’oeuvre fascinante de la photographe américaine Lee Miller. Brillante et volontaire, d’une beauté et d’une distinction peu communes, elle mena pendant plus de vingt ans un parcours qui la conduisit devant comme derrière l’objectif. Paris, New York, Le Caire, Londres, Munich… chaque voyage fut source d’inspirations et de rencontres, et d’évolutions artistiques.

Portrait de l’espace. Prise de vue 4, version finale, 1937 Lee Miller
© Lee Miller Archives, England 2008. All rights reserved
http://www.leemiller.co.uk

Lee Miller commença sa carrière de mannequin pour Vogue après avoir croisé Conde Nast en manquant de se faire écraser par une voiture, fut l’inspiratrice d’artistes comme Picasso, l’inoubliable muse de Man Ray et ouvrit son propre studio avec son frère à New York au début des Années 1930. En 1934, elle quitta les États-Unis pour suivre son mari en Égypte. Et en 1939, elle quitta son mari pour rejoindre le peintre Roland Penrose avec qui il partagera le reste de sa vie.

Série Women with Fire Masks, Downshire Hill, London 1941 Lee Miller
© Lee Miller Archives, England 2008. All rights reserved
http://www.leemiller.co.uk

Elle fut surtout la première femme photographe correspondante de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle couvrit avec un recul et une frontalité surprenantes le théâtre de la guerre. Une guerre qu’elle vécut autant qu’elle la saisit. Des infirmières engagées, à la Libération de Paris, des corps empilés de Dachau aux anciens gardiens des camps de Buchenwald, son regard sur l’Histoire illustre alors l’instant, les paradoxes de la condition humaine, entre froideur apparente et création sensible nouvelle.
Elle continua la photo jusqu’en 1953.

PRATIQUE
L’art de Lee Miller. Jusqu’au 4 janvier 2009. Jeu de Paume : 1, place de la Concorde 75008 Paris. Infos : 01 47 03 12 50 & http://www.jeudepaume.org

À LIRE
Les vies de Lee Miller, de Antony Penrose, éd.Thames & Hudson. 32 euros.
L’oeil du silence, de Marc Lambron, Livre de Poche.

Advertisements

One thought on “Lee Miller au Jeu de Paume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s