Film culte

Flash surgi tout droit de l’enfance… Sans savoir pourquoi, aujourd’hui…
Bonne fête maman… Sublime et marquant Cria cuervos de Carlos Saura. Entêtant Porque te vas, propulsé BO du film. Inoubliable Ana, troublante de maturité, de lucidité et de fragilité. Grandir trop vite. Échapper au réel. À la violence du monde adulte et de la mort. S’inventer des rêves. Prolonger des instants de bonheur. Au lendemain de la mort de Franco. Grand Prix du Jury au Festival de Cannes en 1976.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s