One day in Bangkok

La nouvelle, comme tant d’autres, circule depuis une petite semaine : « 300 000 dollars pour bien manger et voir des pauvres« . Où? À Bangkok, au Mezzaluna, un restaurant pas très typical comme son nom le confirme, situé au 65e étage d’un hôtel cinq étoiles. Quand? Le 5 avril. Comment? Un dîner princier préparé par trois chefs étoilés français, invités pour l’occasion. En guise d’amuse-bouche, 50 des 100 et quelque clients annoncés se rendront dans la province de Surin, considérée comme une des plus pauvres du pays, pour voir un camp d’éléphants et les difficultés de la vie dans cette région. Pourquoi? On se le demande!

Couac : Michel Trama, Alain Solivérès et Jean-Michel Lorain ont décliné l’invitation après avoir appris qu’aucune somme ne serait versée à aucune organisation caritative. Certes, c’est un lieu commun, partout dans le monde le luxe borde souvent la misère sans jamais l’approcher pour autant. Et nombreux sont ceux qui voyagent en ne voyant que ce qu’ils veulent bien voir. Certes, la question du développement et de la sous-traitance – plus que précaire – dans les pays dits pauvres ou en voie de développement ne date pas d’hier et ne peut que s’accentuer.

Alors, rien de tel après cette visite d’affaires, ou exotisme déplacé c’est selon, tellement banal finalement et bien contrariant au demeurant, qu’une bonne langouste et de délicates truffes noires pour faire passer la pilule et signer quelques contrats bien juteux? Ainsi va le monde. Show must go on.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s